Val : Kilmer contre son cancer

Si vous aussi vous êtes posés la question de ce que devenait ce bon vieux Val Kilmer au cinéma après vous avoir fait vibrer dans The Doors, transpiré dans Heat et virevolté dans Top Gun, alors vous êtes au bon endroit, car nous nous posions également cette question. Val est un documentaire réalisé par Ting Poo et Léo Scott retraçant la carrière de Val jusqu’à aujourd’hui. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa carrière pourrait largement mériter un dyptique entier, voire une trilogie tant il y a des histoires à raconter. Narrée par son fils, l’histoire de Val Kilmer nous est contée avec beaucoup d’amour et de compassion.

Autant crever l’abcès tout de suite, Val Kilmer souffre d’un cancer de la gorge et est obligé de boucher un tuyau dans sa gorge pour être compréhensible quand il parle. Il ne peut plus parler et respirer en même temps. Sa condition physique s’est grandement dégradée. Il n’a que 62 ans et on croirait qu’il en a 80. Bref, Val est bien mal en point et sa carrure d’aujourd’hui fait peine à voir comparée à celle qu’il avait à l’époque de Batman Forever. Et même s’il est à l’affiche du prochain Top Gun : Maverick et qu’on a pu le voir dans Jay and Silent Bob Reboot en 2019, faites-vous à l’idée qu’on ne le verra plus de sitôt dans des rôles majeurs. Un bien triste destin pour un acteur qui a su influencer l’industrie bien au-delà de ce qu’on lui accorde. Bien qu’il n’ai jamais eu de vrai premier rôle marquant au cinéma (The Doors étant l’exception et son Batman étant l’un des moins bon de la saga), qu’il n’a jamais eu non plus de véritable saga en plusieurs épisodes, Val Kilmer a tout de même côtoyé les plus grands du milieu et joué dans des films bien souvent sous-estimés. Lorsqu’on regarde sa filmographie, aucun titre ne résonne comme un film nous ayant profondément marqué et pourtant la majorité des films dans lesquels il apparaît sont de bons films. Un paradoxe à l’image de son caractère, lui qui dit souvent les choses telles qu’elles sont, lui ayant valu quelques rumeurs désobligeantes.

Val est un documentaire particulièrement intéressant. Il retrace en profondeur une grosse partie de sa carrière, essentiellement les grandes étapes de sa vie. Ses premiers pas au théâtre, ses premiers balbutiements au cinéma et ses quelques essais à la télévision. Images d’archives, documents datés, pensées et récit d’époque, tous les papiers sont là pour prouver l’histoire qui nous est racontée. Et quelle histoire, quelle aventure. Même si on ne peut envier sa triste fin, on ne peut que respecter son courage. Il ne regrette rien de sa vie et peut être fier de son parcours. On y voit vraiment un homme inspirant qui mérite la reconnaissance du métier. Le documentaire est fait avec amour, et c’est le moindre des cadeaux que l’on peut lui offrir en retour. On y apprend de nombreuses anecdotes aussi passionnantes qu’invraisemblables sur différents projets de sa vie. Ce n’est pas l’image qu’il reflète dans ses rôles en général sérieux. Mais il s’agissait en réalité d’un jeune acteur plein d’entrain et de vivacité. Prêt à tout faire au cinéma et désireux de jouer avec toutes les personnalités qu’il respectait. C’était un homme positif qui aimait profondément son métier et le milieu qui l’entourait. Ses différents projets l’ont malheureusement orienté vers des désagréments inhérents aux projets dont il faisait partie mais qui lui ont été reproché parfois publiquement. Autant dire qu’il n’a pas toujours eu les retours qu’il méritait.

Au demeurant le documentaire Val est particulièrement poignant sans être jamais larmoyant. On découvre l’homme au travers de toutes nouvelles facettes de sa vie. À la fois au travers de sa jeunesse et de ses idéaux politiques et écologiques, puis au travers des dessous de sa carrière et enfin par le prisme de sa famille. Le seul et unique défaut réside dans la conception même du documentaire. Avoir ce retour sur la vie de l’acteur et les problèmes de santé qu’il a subi est à la fois un choc et une empathie énorme. Mais la chronologie de cette production n’est pas aussi fluide et limpide qu’elle pourrait l’être. Il arrive par moment que la narration s’emballe et nous embrouille sur les temporalités. Tout n’est pas divisé à part égale, ce qui fait que l’on n’en voit pas assez sur certains films (qui pourraient nous tenir à coeur) mais on en voit tellement sur d’autres que le résultat est tout de même complet. Il s’agit d’un documentaire de passionnés pour les passionnés. Et le résultat est que même si l’on apprend énormément de choses, il ne se passe pas un seul instant sans qu’on veuille en savoir encore plus sur les événements racontés.

Sur à peu prés tous les aspects, Val ravira les amoureux du cinéma. Il suffit que vous soyez un tant soit peu admirateur de l’acteur ou de certains de ses films et tout ce que vous apprendrez sur le personnage vous intéressera. Sa vie est tellement passionnante et avec lui, on peut retracer l’histoire du cinéma depuis le milieu des années 80′. Une richesse de connaissances et de contenu artistique intarissable que l’on regrette voir en seulement 110 min. Que ce soit son histoire ou le projet de ce documentaire, rien n’est superflu et on prie de le voir réaliser encore quelques projets d’envergures malgré son cancer et sa trachéotomie. En tout cas, pour l’amour du cinéma, s’il y a bien un documentaire à voir en ce début d’année 2022, il s’agit de Val, sans aucune hésitation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*