What if…? : Les gardiens du Multivers

Chose promise, chose due. Les grands patrons Marvel ne veulent certainement pas que « l’effet Marvel » s’amenuise. Avec des films et désormais des séries en parallèle nous sommes décidément bien gâtés cette année (après une année au régime). Voilà donc une nouvelle proposition signée Kevin Feige : What if…?, une série d’anthologie au titre bien mystérieux réalisée par Bryan Andrew avec A. C. Bradley. Elle a débuté sa diffusion sur Disney + le 11 août et s’est achevée le 6 octobre.

Et si les héros du MCU avaient un destin différent de celui qu’on leur connaît ? What if…? Reprend les scénarios de l’univers Marvel en réorganisant les événements des films de manière inattendue avec une infinité de possibilités. Plusieurs héros de cet univers sont au centre de la première série animée des Studios Marvel, épaulée par un casting prestigieux d’acteurs vedettes reprenant (pour la majorité) leur rôle, sous l’œil du Gardien ( the watcher en VO), une entité cosmique sachant tout et assistant à tous les événements du passé, présent et futur…

Les scénaristes ont pris beaucoup de plaisir à écrire cette série, c’est certain. Le scénario est assez diversifié d’épisode en épisode, nous permettant d’apprécier les intrigues. Le format facilite également la qualité des histoires inédites. En 30 minutes environ, la narration ne perd pas en intensité pour que le spectateur ne s’ennuie pas devant l’épisode. What if…? ne perd pas de temps avec ce qui n’est pas nécéssaire, en conservant l’essentiel de l’intrigue pour se concentrer sur les situations et les scènes inédites. Le but ici n’est pas de suivre la continuité d’un Avengers (entre autres), mais de réinventer un univers pour créer quelque chose de différent.

Pourtant si l’on compare les épisodes entre eux ils s’avèrent inégaux. Quand l’un est marqué par une puissance narrative et une profondeur rare l’autre est à la limite de la bêtise et n’apporte rien au récit original. C’est le cas pour l’épisode sur Thor. Son rôle dans les films est au fur et à mesure des années marqué par des dialogues légers et un manque cruel de développement quant à son personnage. Dans les derniers Avengers, il tient le rôle du comique de service à l’apparence digne des dieux nordiques, certes impacté par la perte d’Asgard mais qui n’en reste pas moins négligé. Et c’est le cas dans l’épisode (et ses apparitions au sein des autres) qui lui est consacré. Heureusement la conclusion de What if..? est marquée par un ou deux épisodes qui se suivent autour d’un concept suivant la ligne directrice de Marvel avec un impact beaucoup plus grand. Ce qui sous-entend que certaines scènes auront une incidence sur le reste du MCU.

On assiste donc à une modification de la réalité. Une porte d’entrée dans l’inconnu. Les personnages ne sont plus ce qu’ils étaient et deviennent ce qu’ils auraient pu être. La série ouvre ainsi l’univers des productions Marvel (Films et séries comprises) à d’immenses possibilités. Il n’existe donc pas une version de la vie à proprement parler mais plusieurs. What if…? apporte quelques précisions à la notion du Multivers à laquelle nous allons être confrontés dans les prochaines sorties ciné Marvel.

C’est intéressant de voir comment les choses ont pu évoluer dans un autre dimension. Un Thanos qui dans l’un des épisodes est un ancien « super-vilain » repenti et réconcilié avec Nébula (qui on le sait voue une haine profonde vis à vis de son créateur). Ou un Doctor Strange sombre, surpuissant et prêt à tout (notamment briser un serment) pour sauver la femme qu’il aime. Dans ses apparitions, au sein des films de la Franchise il a montré que son serment était bien plus important que ses intérêts personnels. La série imagine alors des événements inédits et surprenants revisitant notre conception du personnage.

Les séries animées ne sont pas totalement inédites dans le catalogue Marvel. Il y a notamment The Ultimate Spider-Man mais la différence ici ce sont les spectateurs ciblés. L’équipe de réalisation vise avant tout son public habituel : Les grands passionnés du MCU.

What if…? n’est donc pas adressé dans un premier temps aux plus jeunes comme les séries animées habituelles. Avec la subtilité de ses références cette nouvelle production gagne en maturité. Le tout autour d’un visuel soigné et bluffant durant les combats. Loin d’être parfaite l’imagerie propose malgré tout un spectacle à la fois abouti mais manquant de fluidité dans les dialogues.
A noter qu’une deuxième saison a déjà été annoncée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*