Édito – Semaine 48

C’est officiel, face à la situation sanitaire inédite dans lequel le monde est plongé, Warner a pris une décision tout autant inédite, celle de sortir son Wonder Woman 1984 (le dernier blockbuster d’une année 2020 bien pauvre en la matière) simultanément au cinéma et sur HBO Max. Les résultats au box-office de Tenet, loin d’être catastrophiques vu la situation mais loin d’être suffisants pour son budget, a donc poussé Warner à cette décision, très certainement la plus sage en regard du contexte actuel.

En effet, repousser indéfiniment sa sortie, c’est s’exposer à des frais supplémentaires pas forcément bienvenus et à des résultats tout aussi incertains. Là, le studio limite la casse : non seulement il va profiter de l’attente des spectateurs envers le film qui est très attendu et qui va faire du bien en cette période de disette de gros spectacles mais il va aussi faire monter le nombre de ses abonnés sur HBO Max avant que la Snyder Cut de Justice League n’arrive sur la plate-forme. Très bon point pour eux aussi, en affichant leur soutien aux salles de cinéma et en refusant de leur fermer la porte comme Disney a pu le faire avec Mulan ou Soul, le studio s’offre une image médiatique positive à l’heure où leur décision de renvoyer Johnny Depp des Animaux Fantastiques 3 a fait couler beaucoup d’encre. A noter aussi que ce procédé n’est valable que pour les États-Unis où le film sortira le 25 décembre et que pour éviter tout piratage ou tout exploitant détruisant des affiches de leur film, la sortie internationale de Wonder Woman 1984 est fixée au 16 décembre dans tous les pays où les salles de cinéma seront ouvertes.

En France, à l’heure où une réouverture des cinémas est discutée pour le 9 ou le 16 décembre, ce serait une excellente nouvelle permettant de faire revenir en masse les gens dans les salles, notamment toute une frange du public qui a rarement répondu présent ces derniers mois faute de films capables de les intéresser (et encore une fois, on le souligne, les excellentes propositions ne manquaient pourtant pas). A l’heure où Tenet ne s’est pas posé comme le sauveur espéré, Wonder Woman pourra-t-elle assurer cette tâche ? Si tout reste flou pour l’instant, on salue la décision de Warner de soutenir intelligemment la salle de la meilleure façon possible et l’on espère sincèrement vite se retrouver face à un écran géant, la télé c’est sympa mais le cinéma c’est tout de même fichtrement mieux !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*