Scooby ! : La résurrection des productions Hanna-Barbera

L’été est arrivé, les enfants profitent de leurs vacances après une année scolaire atypique. Le début d’année 2020 n’a pas vraiment été prolifique, à tous les niveaux, à cause de la propagation du COVID-19. Les salles de cinéma ont profité d’une réouverture réussie et les films survivants qui n’ont pas écopé de la case VOD peuvent enfin sortir sur nos écrans. Si aux États-Unis il a vu sa sortie salle annulée au profit de la VOD, Scooby ! aura tenu bon et dévoile le bout de sa truffe en ce début de mois de juillet. L’occasion idéale pour ramener nos enfants dans ce lieu singulier que représente une salle de cinéma. Pourtant, Scooby ! revient de loin. Annoncé depuis 2014, le reboot de la franchise Scooby-Doo était un projet qui tenait à cœur aux studios Warner. Personnage emblématique créé par les studios Hanna-Barbera, Scooby-Doo est un personnage fédérateur, qui a bercé les enfances d’absolument tout le monde. Aussi populaire que les Looney Tunes et autres Tex Avery, ce chien glouton et froussard aura eu droit à diverses adaptations au fil des années, ce qui lui a permis de ne jamais être oublié (plutôt malin pour une série originale qui ne compte que 25 épisodes). Pour ce nouveau cru, Scooby ! revient à la source dans une version 2.0 qui ravira les enfants d’aujourd’hui, mais qui ne laissera pas les plus anciens sur le carreau pour autant.

Depuis l’enfance, Sammy, Fred, Vera et Daphné sont amis et résolvent des enquêtes mystérieuses avec le chien de Sammy, Scooby-Doo. Ils forment l’équipe Mystère et Cie. Après des centaines d’affaires résolues et une multitude d’aventures, Scooby-Doo et ses amis enquêtent sur un complot mondial destiné à déchaîner les forces d’un chien fantôme nommé Cerberus. Ils vont par ailleurs découvrir que Scooby est porteur d’un lourd héritage et qu’il est promis à un destin que personne n’a envisagé.

Scooby ! répond à tous les codes qui ont fait la popularité la série animée : des monstres pas très malins, le duo Scooby et Sammy qui régale à la fois les zygomatiques et les estomacs par leurs recettes improbables, ainsi qu’une pléthore de gags farfelus accompagnés de ses bruitages cartoonesques au possible. Reboot oblige, Scooby ! refait l’histoire et offre une nouvelle version des rencontres entre, d’une part, Sammy et Scooby et, d’autre part, nos deux compères avec le reste de l’équipe. Ceci ne durera que le temps de l’exposition du film puisque le cœur de l’histoire se situera dix années après leur rencontre, à une époque où Mystère et Cie est installé et cherche à se faire définitivement un nom. Un prologue de bon aloi qui nous plongera dans le bain efficacement et qui permettra au très jeune public de mieux se familiariser avec des personnages qui étaient très marqués flower power à leur époque. Si la constante hippie demeure présente avec parcimonie, on ne boudera pas le rajeunissement et la modernisation des héros qui offriront une multitude de références méta qui décrocheront plus d’un sourire. Entre les tacles envoyés à Gérard Depardieu, Lady Gaga et Bradley Cooper ou encore à toute l’écurie Marvel d’une manière générale, Scooby ! démontre une connaissance de la culture populaire actuelle avec laquelle il se régale à jouer.

De plus, Scooby ! ne se contente pas de faire revivre ses héros. Le film de Tony Cervone est un immense crossover entre diverses œuvres des productions Hanna-Barbera. Ainsi, graviteront autour des héros, des personnages issus des Fous du Volant, Capitaine Caverne, Dynomutt, Dog Wonder ou encore Sans Secret, l’écureuil agent secret. L’antagoniste de l’histoire ne sera autre que Satanas (qui cherche à retrouver Diabolo en plus de comploter contre Scooby-Doo). Le retour en enfance sera plus qu’efficace et il y a un vrai plaisir nostalgique qui vient parsemer le film, que ça fait du bien ! Nous n’aurons qu’une envie, ressortir nos vieilles collections Hanna-Barbera et nous replonger dans ces dessins-animés inventifs accompagnés de nos enfants.

Du point de vue de l’animation, Scooby ! est un vrai régal pour les rétines. Warner marche sur les plates-bandes d’Illumination Entertainment et s’offre son propre Moi, Moche et Méchant. Il faut dire que le physique de Satanas (revu et corrigé) et sa horde de petits robots à la fois mignons, inquiétants et crétins nous ramèneront directement vers Gru et ses Minions. Le film nargue également les studios Disney en nous proposant des séquences que ne renieraient pas les Star Wars et autres Avengers. Une belle manière pour Warner de prouver que la firme aux grandes oreilles n’a pas le monopole du divertissement (même si, au train où vont les choses, ce sera bientôt le cas). Autant de sous-textes qui font de Scooby ! une œuvre complète où n’importe quel spectateur de n’importe quel âge trouvera son compte. Le film n’évite pas les poncifs larmoyants non plus, mais le lien qui unit Sammy et Scooby réussira à arracher la petite larme qui va bien en fin de métrage.

Le film fonctionne parce que Tony Cervone a le sens du rythme. Habitué des cartoons (il a bossé sur des épisodes de Tom et Jerry, La Ferme en Folie ou encore le Looney Tunes Show), il possède ce don, cette aptitude à savoir faire mouche au bon moment. Les gags s’enchaînent à un rythme effréné, on ne s’ennuie jamais. Et quel plaisir de tomber sur un film qui amuse les enfants sans les infantiliser ou les prendre pour des demeurés (oui, oui, on pense à toi La Maison de Mickey). Il y a une vraie envie de prolonger l’héritage de ces dessins-animés qui ont fait le plaisir des enfants des années 70. Le résultat parle de lui-même, c’est une réussite. Sans pour autant être le film d’animation ultime, Scooby ! est le film qui va reconsolider les familles avec les salles de cinéma. Sa sortie maintenue dans nos salles est une aubaine, en espérant qu’il n’ait pas subi les frasques du téléchargement illégal, car disponible depuis déjà deux mois outre-Atlantique. Seul l’avenir nous le dira.

Scooby ! est le film idéal pour lancer les vacances scolaires. Avec les fortes chaleurs qui abondent ces derniers jours, retrouver le plaisir de la salle de cinéma climatisée devant un film qualitatif n’a pas de prix et Scooby ! pourrait être le remède idéal. Alors armez-vous de vos sandwichs les plus improbables et laissez vous porter par une bande immortelle et définitivement indémodable…Scooby-Doo By-Dooooo !!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*