D’après une Histoire de Stephen King : Anthologies de S. King à l’écran

S’il y a bien un bénéfice à tirer du confinement actuel, c’est que ça nous laisse le temps de dévorer les nombreux livres qui prennent la poussière. Ces livres achetés avec l’envie indéniable d’étendre au maximum notre culture cinématographique, douce passion qui anime nos rédacteurs au sein de notre magazine. Malheureusement, les contraintes de la vie, nos emplois du temps chargés, ne nous laissent jamais vraiment le temps nécessaire pour mener à bien nos lectures. Ainsi, nos quotas de lecture en paient généralement le prix fort. C’est pas le tout de se faire une belle bibliothèque, tout collectionneur matérialiste que nous sommes, il faut pouvoir en tirer tous les bénéfices. Voilà pourquoi notre catégorie « librairie » peine à se développer, mais on va essayer d’y remédier, parce qu’après tout, notre amour du cinéma est né de notre amour de la lecture.

Sorti en octobre 2019, D’après une Histoire de Stephen King revient sur toutes les adaptations du maître du fantastique au cinéma et à la télévision. Le recueil n’épargnera aucunes des innombrables œuvres qui ont fait les heures de gloire (et de déchéance) de l’auteur du Maine sur nos écrans. De Carrie (1974) à Fin de Ronde (2016), les auteurs, Matthieu Rostac et François Cau, dressent le bilan de ce qu’il faut avoir lu et vu (ou pas, ils se sont quand même infligés les 10 films de la saga des Enfants du Maïs !) dans l’univers de Stephen King. Paru quelques semaines après la sortie dans nos salles de Ça : Chapitre 2 et un mois avant celle de Doctor Sleep, l’anthologie des deux auteurs demeure quasiment complète. Bien conscient que leurs obligations éditoriales ne pouvaient retarder la sortie du livre, ils y nourrissent l’espoir de deux adaptations à la hauteur des romans en dépit d’une crainte certaine, notamment sur le travail de Mike Flanagan pour Doctor Sleep (qui s’est avéré vraiment surprenant). Qu’importe les quelques pages manquantes, c’est toujours le risque que l’on prend quand on choisit un sujet comme le King (comme ils aiment l’appeler dans le livre). D’après une Histoire de Stephen King s’impose comme un must have pour tous les amateurs du romancier. Même le lecteur le plus érudit (exception faite des fans hardcore) en apprendra suffisamment pour repaître sa soif de connaissance de l’univers de Stephen King.

Avec une architecture soignée qui se construira chronologiquement sur les parutions des livres, D’après une Histoire de Stephen King est une anthologie ludique, avec des codes précis qui favorisent la lecture. Les auteurs s’amuseront à parler de Stephen King Literary Universe pour y regrouper les liens que se trouvent entre ses romans et de Stephen King Cinematic Universe pour le cinéma. Stephen King est un auteur avec des thématiques fétiches facilement identifiables pour quiconque ayant déjà lu quelques-unes de ses œuvres. Rostac et Cau regrouperont les thèmes forts chers à l’auteur et chacun des chapitres consacrés à un ouvrage aura droit à ses codes dans un encadré dédié qu’ils intituleront : Stephen King-ismes. Les romans seront directement comparés aux adaptations sur grand et petit écran avec aussi un encadré qui, lui, regroupe les changements notables entre les deux supports. Et vous verrez que ce n’est pas parce qu’une œuvre possède un taux de ressemblance élevé avec son matériau de base, que cela est nécessairement gage de qualité. Rostac et Cau ne mâchent pas leurs mots. Avec un humour rendant la lecture limpide et plaisante, D’après une Histoire de Stephen King suscite la fascination et évite ainsi la redondance. On dévore les chapitres avec délectation. On sera également surpris du travail de recherche absolument phénoménal où les auteurs ont été dénicher jusqu’aux adaptations les plus obscures et improbables. Preuve d’un dévouement sans faille, ils se sont parfois même infligés des saisons entières de séries aux qualités douteuses uniquement pour les besoins d’une simple colonne dans leur anthologie. Belle perspicacité qui offre des paragraphes délicieux à lire. Saviez-vous que Ça avait été décliné dans une sorte de soap opéra de 52 (douloureux) épisodes en Inde en 1998 ? Voilà le genre d’anecdotes croustillantes qui parsèment l’ouvrage, pour notre plus grand bonheur.

D’après une Histoire de Stephen King est définitivement un ouvrage qui mérite une place de choix dans votre bibliothèque. On finira la lecture avec l’envie de se plonger à corps perdu dans la carrière du King, le roi de nos nombreuses nuits blanches (on ne se remet toujours pas de la lecture du macabre Simetierre). Cette anthologie éditée chez Hachette Pratique dans sa collection Heroes est sublimement illustrée. La mise en page est somptueuse et les diverses illustrations en mettront plein les mirettes (on se croirait dans l’univers EC Comics, univers chéri par le King). Tout est mis en œuvre pour que le fan de l’auteur du Maine trouve son bonheur. D’après une Histoire de Stephen King fait le lien idéal entre votre bibliothèque et votre DVD/Blu-Ray-thèque. À dévorer sans modération. Vive le roi, vive le King !

1 Rétrolien / Ping

  1. Édito – Semaine 19 -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*