À armes égales : La voie du sabre

Si l’été implique des vacances, Carlotta Films reste néanmoins sur le qui-vive avec de très belles sorties au programme. Après l’édition Prestige Limitée de La vengeance aux deux visages sortie le 11 juillet, Carlotta vient agrandir le catalogue de sa Midnight Collection avec À armes égales, disponible en Blu-ray et DVD depuis le 25 juillet.

Réalisé en 1982 par John Frankenheimer (cinéaste qui mérite d’être plus souvent cité, ayant réalisé de sacrés films comme Le prisonnier d’Alcatraz, Un crime dans la tête ou Seconds – L’opération diabolique), À armes égales surprend par ses indéniables qualités et dévoile une puissance telle qu’on aurait aimé voir le film édité sous une autre bannière que la Midnight Collection. Certes, on comprend sa place dans le catalogue tant il a été découvert en VHS par toute une génération et tant son pitch sonne comme une série B, mais ce film de commande a tellement bien été troussé qu’il aurait pu avoir les mérites d’une édition plus complète avec des bonus à la clé.

Qu’importe, on saluera une fois de plus l’initiative de Carlotta de nous faire découvrir une belle surprise inattendue, permettant une fois de plus de se rendre compte de la qualité du travail d’un cinéaste dont on devrait replacer l’importance au sein du cinéma américain. Tourné en 1982 avec un Scott Glenn encore au début de sa carrière et un Toshirō Mifune vieillissant (ce qui en soi, constitue une excellente raison de voir le film), À Armes Égales fait partie de ces films américains lorgnant du côté du pays du Soleil Levant (avec notamment Yakuza de Sydney Pollack ou encore Black Rain de Ridley Scott dont le G.I. Jane tourné en 1997 aura pour titre français À armes égales !) avec une vraie profondeur émotionnelle. Le point de départ est pourtant très simple : depuis 1945, le clan Yoshida est déchiré car Hideo a fait tuer son père et paralysé son neveu dans le but de s’emparer de deux précieux sabres. Des années plus tard, Toru Yoshida (Mifune) a retrouvé la trace d’un des sabres en Amérique. Pour le rapporter clandestinement au Japon, les enfants de Toru engagent Rick, un boxeur en fin de carrière. Mais dès qu’il pose le pied sur le sol nippon, Rick est kidnappé par les sbires d’Hideo, prêt à tout pour récupérer le sabre. Rick va alors se retrouver en plein conflit entre les deux frères, l’un suivant coûte que coûte la voie du sabre et de l’honneur, l’autre ayant embrassé les techniques capitalistes pour asseoir son pouvoir…

De ce scénario classique mais solide, notamment co-écrit par John Sayles, John Frankenheimer tire un film surprenant dans la façon dont il se prend au sérieux. Alors que l’on aurait pu craindre une pantalonnade échevelée bourrée d’action, A armes égales vient au contraire embrasser toute la culture japonaise avec respect pour nous offrir un film brut, non dénué d’émotion (la relation entre Rick et le jeune Jiro est particulièrement touchante) tout en remplissant son contrat en termes d’action et de violence, à l’image d’un climax particulièrement efficace réservant quelques effusions de sang étonnantes. À armes égales, au-delà de son statut de film d’action finalement un peu usurpé, c’est avant tout le portrait d’un homme usé avant l’heure qui va trouver un second souffle au contact d’une culture dont il ignore tout. Scott Glenn dépeint le personnage de Rick avec un charisme saisissant, avec ses doutes, ses envies et sa gueule burinée devenue trop rare au cinéma.

Divertissement au dépaysement total, À armes égales est servi par un scénario de qualité et par une mise en scène au cordeau. Frankenheimer, maître de sa mise en scène depuis le temps, sait parfaitement poser son cadre quand il le faut avec de très belles compositions et un montage nerveux dès que l’action surgit. Le film est une telle réussite, efficace tout en proposant des thématiques intéressantes, qu’on aurait vraiment souhaité une édition plus fournie. On se contentera déjà avec plaisir de la copie Blu-ray du film, au demeurant très belle avec pas mal de grain, pour le découvrir et apprécier toutes ses qualités.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.