Geostorm – Test Blu-ray

Disponible depuis le 7 mars 2018 en DVD, Blu-ray simple, Blu-ray 3D et édition collector Steelbook 3D, Geostorm a eu les honneurs d’une sortie vidéo par Warner Bros Vidéo. Une chance peut-être de se rattraper après une sortie cinéma calamiteuse le 1er novembre dernier.

Geostorm est de ses spectacles qui flattent vos installations. Les rétines se rassasient du magnifique rendu, précis pour un long-métrage généreux, il faut bien le souligner. Dans notre salon, accroché à notre canapé, on est totalement transporté sur les différents satellites. Mieux du côté du son (bien sûr, profiter de la version anglaise DTS-HD 5.1), on ressent chaque secousse et on prend de plein fouet la vague qui nous tombe dessus dans tous les recoins de notre pièce. La qualité du film est ce qu’elle est, mais niveau spectacle, Geostorm assure un maximum et rattrape des avis critiques en deçà. C’est sûr, côté cinéma de fond on repassera. À cet effet, vous pouvez retrouver notre critique du film ci-jointe.

Concernant la partie supplément, ce n’est pas la grande joie. On n’est clairement pas là pour vous apprendre d’innombrables choses sur le film. Les trois modules intégrés sur la galette française sont plutôt présents pour vendre le produit que vous allez découvrir et sûrement revoir ensuite tellement les intervenants vous vendent parfaitement la production.

  • À la recherche de Réponses : Ce module revient sur la création du film, l’idée générale qui a été soufflée par la fille même du réalisateur. Les deux scénaristes reviennent opportunément sur leurs idées et la facilité d’écrire le film.
  • Un événement international : Ce supplément laisse la part belle au casting du film. En 5 minutes, chacun revient sur son expérience et promeut le film à leur façon. Le document laisse essentiellement la parole à Daniel Wu, acteur chinois du film.
  • Le Ravage : C’est à travers ce bonus que nous prenons conscience de tout le travail acharné qu’il a fallu pour produire Geostorm. Le film est ce qu’il est au final, mais découvrir la déconstruction des satellites ou la création de l’univers du film est juste époustouflant. Grâce à ce reportage, on découvre que Dean Devlin s’est tout de même beaucoup aidé des SFX pour sa création artistique. On s’aperçoit que peu de « dur » a été fait dans la confection du film. Tout est marqueurs et repaires pour mieux finaliser le tout en post-prod ensuite. À voir le spectacle, ça n’a pas dû être de tout repos.

Les 3 bonus ne durent pas plus de 5 minutes chacun. Le disque laisse la part belle au film à (re)découvrir dans les meilleures conditions possible. Le Blu-Ray simple est accompagné d’une promotion opportune à travers trois modules en compagnie de toute l’équipe du film. Si vous avez aimé Geostorm en salles ou si vous avez fortement envie de vous prendre un souffle technique en plein visage, alors cette édition Blu-ray est faite pour vous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.